Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for mars 2008

Iris n4

Je ne sais pas si c’est ma caméra (une vieille Olympus D-550) ou l’éclairage, mais j’ai beaucoup de mal avec le rendu des couleurs. Les vert, en particuliers, sortent mal, surtout les vert. Certains ressortent jaunes, presque blancs, d’autres au contraire semblent trop bleus. J’ai beau jouer avec la balance des couleurs sur Photoshop, le contraste et l’éclairage, rien à faire.

Ça devient une vraie drogue de peindre. Hier, je n’ai pas vu le temps passer à peindre ça entre 10heures et 1heure du matin; en tailleur, bien sûr, sur le sofa su salon. C’est sûr qu’un jour, je ferai un dégât d’eau sale. Mais l’aquarelle sur un sofa de cuir, c’est moins problématique que l’acrylique sur un sofa recouvert de tissu 😉

Publicités

Read Full Post »

Iris n3

Je suis compulsive et je m’assume 😉

La couleur des feuillages ressort mal, je crois que c’est dû à la couleur de l’éclairage (lampe) que j’utilise.

Read Full Post »

et le manque de lumière et de couleurs 🙂

Version 1 sur papier pressé à froid

Version 2 sur papier pressé à chaud

Read Full Post »

qui ne fait rien, qui fait semblant de corriger, qui passe son temps à jouer avec sa boîte de couleur. Je corrige toute la journée, mais F1 est partie pour la semaine à Montréal (elle revient demain et il est temps que je puisse la serrer dans mes bras parce que je m’ennuie tellement d’elle) et qu’F2 a couché mardi soir chez ma mère, mais son séjour a dû être prolongé à cause du mauvais temps (les voitures restaient prises dans la rue). Comme l’encrier est malade, ça me fait du temps libre en soirée 😉

J’ai repris l’aquarelle des marguerites et tulipes. La reprise est un peu plus léchée mais perd en spontanéité.

Fait cette esquisse :

Ai essayé des tournesols morbides (tons de jaune et violet, pour le plaisir de faire glauque) sur papier à gros grains, pour voir. C’est raté : on dirait que c’est fait par enfant de 5 ans 😉 J’oublie donc le papier à gros grains.

Read Full Post »

… mais que c’est dur de s’y mettre! Les copies sont si faibles, si faibles à tous égards! Ça me fait peur de penser que ces quasi-analphabètes (eh oui! je maintiens ce que j’ai écrit) devront affronter demain, sur le marché du travail, des Chinois bien formés et très motivés.

(Je vais la refaire, celle-à, dès que j’aurai une minute)

Read Full Post »

La Morgue (brouillon)

« Qui te rend si hardi de trouble mon breuvage,
Dit cet animal plein de rage »
(La Fontaine)

L’idée m’est venue ce soir, durant le trajet de retour. Lorsque les enfants ont été couchés, j’ai fait ce brouillon rapide (env. 3 minutes), frustre mais qui donne une bonne idée de ce que je veux faire. Je le publie, ne sachant pas trop quand j’aurai le temps de faire le « propre » mais surtout pour donner suite aux commentaires récents de Cloudy et LewesCarol. C’est vrai que la textura est austère mais c’est justement un défi intéressant de la rendre un peu plus moderne, festive, voire burlesque.

Je compte mettre le mot « hardi » en rouge et rajouter, en petite ronde (lien externe) : « Dit cet animal plein de rage ». Mais je ne sais où encore (peut-être sur la verticale ? sinon probablement en dessous). Et puis il me faudra ajouter le nom de l’auteur.

Le Loup et l’Agneau

La raison du plus fort est toujours la meilleure
Nous l’allons montrer tout à l’heure.
Un Agneau se désaltéra
Dans le courant d’une
onde pure.
Un Loup survient
à jeun qui cherchait aventure
Et que la faim en ces lieux attirai
Qui te rend si
hardi de troubler mon breuvage ?
Dit cet animal plein de rage :
Tu seras
châtié de ta témérité.
– Sire, répond l’Agneau, que votre Majesté
Ne se mette pas en colère ;
Mais plutôt qu’elle considère
Que je me vas
désaltérant
Dans le courant,
Plus de vingt pas au-dessous d’Elle,
Et que par
conséquent, en aucune façon,
Je ne puis troubler sa boisson.
– Tu la troubles, reprit cette bête cruelle,
Et je sais que de moi tu
médis l’an passé.
– Comment l’aurais-je fait si je n’étais pas né ?
Reprit l’Agneau, je tette encor ma mère.
– Si ce n’est toi, c’est donc ton frère.
– Je n’en ai point. – C’est donc quelqu’un des tiens :
Car vous ne
m’épargnez guère,
Vous, vos bergers, et vos chiens.
On me l’a dit : il faut que je me venge.
Là-dessus, au fond des forêts
Le Loup l’emporte, et puis le mange,
Sans autre forme de
procès.

Jean de la Fontaine

Read Full Post »

Trois lignes rapides de gothique ont suffi t à me rassurer : elle a moins souffert que ma chancelière. C’est une écriture plus facile à maîtriser. Les quelques erreurs (le p, le a entre autres) sont dues à la distraction (je discutais avec F1 en écrivant).

Read Full Post »