Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for novembre 2008

Je dois encore travailler les doigts, le cou, ainsi que les ombres autour du nez et sous le nez.

Je devrais terminer cela ce soir ou demain.

C’est une acrylique sur panneau de bois. J’ai adoré peindre sur un panneau de bois.

Les couleurs sont ultra-brillantes et contrastées sans ajout de medium aucun, et je ne sais pas si c’est le support ou le juxtapositions de complémentaires et de couleurs très contrastées, mais ça a vraiment de l’impact!

Et puis sur bois, c’est facile de peindre rapidement des détails sans avoir besoin de multiples couches de couleurs. On peut peindre aussi vite qu’à l’aquarelle, même plus puisque le séchage est ultra rapide et là encore, plus rapide sur bois que sur toile. Ce rythme me convient parfaitement : quand je mets trop de temps à  passer et à repasser des couches de couleurs, c’est rare que j’améliore une peinture, la plupart du temps c’est le contraiire qui se produit.

(acrylique sur panneau de bois, 30 x 30 cm)

La seule vrai difficultée rencontrée, c’est l’utilisation du violet de permanent de chez Golden (c’est du violet dde manganèse). Que j’utilise la version  tube ou en acrylique liquide, ça a une texture de gomme très difficile à étendre sans gâchis. Quelqu’un aurait-il un truc pour remédier à ce problème?

J’ai peint ce portrait à partir d’une photo découpée dans les magazines de ma mère.

Ce n’est qu’une fois le travail presque terminé que je me suis intéressée à la légende et que j’ai réalisé de qui il s’agissait 😉

Read Full Post »

Foucault 2 modifié

J’avoue que je ne sais plus quoi en penser, si c’est mieux, pire, j’abandonne. Il faut savoir passer à autre chose 😉

Read Full Post »

l’avenir qui s’y dessine, il faudra le conjurer.

Read Full Post »

Croquis au pastel

Je n’avais pas retouché aux pastels depuis l’Africain.

Là je sentais que je devais faire une pose avec l’aquarelle, j’ai le sentiment que je m’acharne trop ces jours-ci et que ça ne donne rien de bon. Lâcher prise.

Les croquis express au pastel sont super stimulants. Pas le droit à l’erreur puisque ça ne s’efface pas – on se lance sans gomme à effacer, mais avec le plaisir de la couleur. C’est peut-être cette situation d’urgence que je ne ressentais plus en faisant les aquarelles de cette semaine.

J’en ai fait deux et dans les deux cas, je suis très heureuse des résultats 🙂 Ça m’a redonné une énergie formidable 🙂

J’ai d’abord fait celui-là, L’homme du Sahara

sahara

Puis, celui-ci, Le Jeune homme au turban


Encore deux Africains, mais je n’y ai songé qu’après coup. Ils ssont trop beaux 😉

Read Full Post »

Je l’ai déjà peint, c’est en fait le deuxième portrait que j’ai tenté. La ressemblance était plus au rendez-vous la première fois, mais les couleurs étaient hyper moches.

Celui-ci ne me plaît pas – le portrait est trop chargé (trop de mouchetage entre autres, je vais probablement tenter d’enlever les éclaboussures entre la main et la tête), le visage se fond dans le fond (les valeurs ne sont pas assez contrastées), c’est le chandail qui prend la vedette (pas vraiment mon but) et tout cela fait qu’il manque d’énergie à mon goût. J’ai tenté de dessiner les traits au crayon pour lui donner un peu plus de punch, mais ce n’est pas suffisant. Je me dis qu’en reprenant le chandail au pastel (peut-être simplement son tracé) avec un coup de crayon bien énergique, ça lui injecterait un peu d’adrénaline. Mais en même temps, j’hésite, j’ai peur de rater mon coup.

 » Peur de quoi?  » me demandent F1 et Gilbert.  » Si tu ne l’aime pas comme ça… De toutes façons, tu vas en faire un autre ce soir ou demain »  C’est vrai, mais quand même, on aime tous ses enfants, mêmes lorsqu’ils ne sont pas tels que nous les souhaiterions 😉  Je finirai bien par lui faire un chirurgie esthétique, mais j’attends un peu. Réfléchir avant d’agir trop précipitamment.

Read Full Post »

J’aime bien cette aquarelle dans l’ensemble, mais quelque chose m’agace dans le visage, sans que j’arrive à mettre le doigt dessus. Quelque chose ne fonctionne pas.

J’éprouve les limites de cette façon de travailler, sans croquis. Dès que j’aurai un peu plus de temps, je vais me mettre à faire des croquis préalables pour éviter ce genre de problèmes.

Petit format intimiste, 26 x 30 cm

La ressemblance n’est vraiment pas au rendez-vous (j’ai renoncé assez vite et carrément décroché du modèle quand je m’en suis rendue compte), et c’est peut-être cela qui me dérange. J’ai toujours eu peur de peindre un de mes enfants (Sara à 3 ans), là je me sentais d’attaque pour essayer, et ça n’a pas marché 😉

Read Full Post »

Le talent ou la passion?

Anti-conseil n.1 (rassurez-vous, il n’y en aura pas d’autres 😉 )

Personnellement, j’opte pour la passion. Non pas que le talent n’existe pas, mais il se développe, comme toute chose, sous l’aiguillon de la passion.

Ce billet, il y a un moment que je voulais le faire. Le commentaire Jack à « Lorsque mes souvenirs refluent » m’a rappelé ce petit projet. Il écrit qu’il aimerait avoir ce talent (peindre) dans une autre vie.

Alors aujourd’hui je le dis pour ceux et celles qui seraient tentés de prendre les pinceaux et n’osent le faire : c’est la passion seule qui nous fait progresser 🙂  En janvier, je me suis mise à gribouiller le soir parce que je j’avais pas la force de faire quoique ce soit d’autre et une passion est née. On finit par se trouver une voie et là tout devient plus facile.  Quand je regarde le chemin parcouru en quelque mois, je me réjouis 🙂

Tout ça pour dire qu’il ne faut vaiment pas avoir peur, si on en a envie, de prendre un pinceau, d’aller en acheter un, du papier, de peindre même si on ne sait pas dessiner, et de le faire seulement de la façon dont on a envie de le faire, de savourer son plaisir sans se comparer à aucun idéal, d’aller publier sans complexes ses premières oeuvres immortelles sur un blog (ne pas faire de  tri!! 😉 ) ou alors de les publier malgré ses complexes (ce qui me ressemble plus), de se réjouir avec ceux qui viennent se réjouir avec nous et de rester sourds aux quelques commentaires désobligeants (qui seront vraiment très rares, je vous rassure!! et puis vous n’avez rien à voir ave cces gens tristes) et de continuer à vous amuser ainsi. Se priver de le faire, c’est se priver de grandes joies, de se découvrir des capacités qu’on ne soupçonnait même pas.

Surtout, ne jamais jamais se dire : « je n’ai pas le talent ». Si on a le plaisir et la passion, on a tout, le reste viendra.

Il en va de même, bien sûr, pour nos enfants et nos ados : si on éveille en eux la passion du savoir, de la découverte, de l’art, du sport, il n’y a plus de soucis a se faire pour eux. Le reste suivra.

Read Full Post »

Older Posts »